Le Fruiticum

fruiticum

 

Le Fruiticum : un verger conservatoire

Au 19e siècle encore, la Belgique était réputée pour l’immense variété de ses cultures fruitières. Chaque abbaye possédait son verger et ses vignes. Renouant avec la tradition, le Fruiticum – ce néologisme désignant un arboretum d’arbres fruitiers – est un « verger conservatoire » planté sur le lieu même qu’avaient choisi les moniales cisterciennes pour y installer leur verger, voici des siècles : une pente douce bien exposée au soleil, un sol particulièrement favorable à la culture des arbres fruitiers, irrigué par plusieurs sources et protégé des vents du Nord par un mur de plus de 250 mètres.

Véritable royaume des pomologues, le Fruiticum rassemble un nombre considérable de variétés fruitières anciennes ou modernes. Les pommiers (Calville, Belle-Fleur, Reinette…) et les poiriers (Beurré, Calebasse, Bergamotte, Doyenné…) y voisinent avec les cerisiers, pruniers, pêchers, abricotiers et cognassiers. Les vignes et les arbustes à « petits fruits » – groseilles, framboises, mûres, myrtilles – côtoient l’oseraie et les ruches, accessoires indispensables à la culture d’arbres fruitiers. Soulignons que la région de Jodoigne est réputée pour la quantité et la qualité de ses espèces pomologiques et, en particulier, pour la création d’une considérable diversité d’espèces de poires.

fruiticum_dessins

Le Fruiticum a pour vocation :

  • de sauvegarder bon nombre de variétés anciennes de fruits et d’y intégrer des variétés plus récentes,
  • de souligner la beauté des vergers en haute tige et l’intérêt des formes palissées,
  • de mettre en valeur les formes, les couleurs, les parfums et les saveurs qu’exalte un verger à l’ancienne,
  • d’enseigner aux propriétaires de jardins l’art de bien planter, greffer, surgreffer, tailler, former et soigner les arbres fruitiers.

Les animateurs du Fruiticum poursuivent leurs recherches de fruits en voie de disparition (surtout les poires belges). Le Fruiticum se veut en effet un laboratoire vivant en perpétuelle évolution. Il est reconnu par la Région Wallonne pour sa valeur touristique et éducative.